2018 a été riche d’ouvertures de nouveaux concepts et de nouveaux formats de commerces. Coup d’oeil sur les évènements marquants, et sur les tendances qui se dessinent.

Tendance n° 1 : Cornerisation

Les corners d’enseignes spécialisées apparaissent dans des magasins et proposent ainsi une offre de spécialiste plus pertinente :
En 2017, Casino testait un corner Cdiscount dans un de ses hypers.
En 2018, Darty a ouvert en novembre un corner dans les hypers Carrefour de La Ville du Bois et de Limoges.
Boulanger a ouvert des corners en septembre au BHV du Marais à Paris et dans celui de Parly 2 puis en octobre dans les Galeries Lafayette Maison à Paris.
Carglass propose, depuis avril, son offre pare-brise aux clients des centres Norauto.

Cette tendance va s’accentuer en 2019 avec d’autres associations d’enseignes.

Tendance n° 2 : Partenariats

Dans un esprit un peu différent, mais avec l’objectif d’augmenter l’attractivité d’un lieu, d’enrichir l’offre et de mutualiser les coûts, 2018 a vu apparaître des concepts de magasins issus de partenariats entre marques ou enseignes :
… le drugstore parisien, partenariat entre Casino et L’Oréal a ouvert 2 magasins en juin.
De Neuville, Nicolas et Comtesse du Barry ont ouvert le 18 décembre un magasin commun à Vichy.

Tendance n° 3 : Small is beautifull, surtout en centre ville

Face à la baisse de fréquentation des centres commerciaux de périphérie, toutes les enseignes de GMS braquent leur regard sur les centres urbains et développent des concepts compacts, proposant une expérience omnicanal de proximité.

Les exemples fleurissent :
Decathlon avait montré la voie avec ses Decat’.
Boulanger a suivi avec ses Comptoirs.
Decathlon a affiné son concept avec Decathlon City dont le développement s’est accéléré en 2018.
Saint Maclou fait un carton avec son magasin de Paris Nation sur 150 m2 ouvert en juin.
Bricomarché a ouvert son second site dans le centre de Lille en tout début d’année.

Tendance n° 4 : Drive piéton

La part du e-commerce ne cesse de progresser et les consommateurs ont pris goût à faire leurs achats dans leur canapé. Pour les zones de chalandises urbaines, les enseignes, notamment alimentaires, développent des solutions de retrait de proximité, notamment Auchan et Leclerc.

C’est à ce même besoin de prolongement de l’achat en ligne, d’accompagnement et de proximité que répondent les concepts urbains des GMS.

Tendance n° 5 : Containerisation

Après avoir créé un concept de magasin full automate en container en Chine (développé sur plus de 750 sites), Auchan prévoit d’importer ce concept à Villeneuve d’Ascq au printemps 2019.
Kiabi a créé un pop up store en container, itinérant dans les grandes métropoles régionales entre septembre et décembre.
Decathlon a installé Mon P’tit Decat’, magasin en container itinérant, sur les plages de la Méditérannée en septembre et octobre. 

Le container permet de proposer, sur une très petite surface (18 m2), une offre courte de produits de première nécessité et de servir de point de retrait, de contact, de conseil, d’accompagnement à l’usage et de SAV.

Le container est une solution économique de création de points de contact à proximité de ses clients.

Tendance n° 6 : Fluidification du parcours client

Une tendance qui continue également de s’affirmer concerne la digitalisation des points de vente et notamment du parcours client et de l’encaissement automatique.
Les Decathlon City ont généralisé les bornes de paiement automatique.
Monop’ Easy teste la solution Scan & Go.

À Euratech Lille, le PICOM, le SILAB ou le CITC accompagnent les enseignes dans le développement de ces solutions.

Clin d’oeil : métropole lilloise, pôle d’expertise
Ce tour d’horizon des faits marquants et des tendances montre que la métropole lilloise concentre les développements et ouvertures de nouveaux concepts et s’affirme comme un pôle d’expertise en matière d’innovation dans le retail.


Recommended Posts

Leave a Comment

CONTACTEZ-NOUS

Nous vous répondrons dans les meilleurs délais !

Captcha illisible ? Changer le texte. captcha txt